OLC League : vers un championnat de France des clubs !

Mercredi 20 novembre 2013

Il existe depuis bien longtemps des championnats de France individuels où des pilotes de clubs différents viennent se mesurer pendant une semaine sur un terrain. Mais il n’existe pas en vol à voile de championnat de France des clubs comme c’est le cas dans presque tous les autres sports, du rugby au basket en passant par le tennis! Ce concept, appelé OLC League, existe et fonctionne à merveille dans des pays voisins du nôtre. Alors pourquoi ne pas l’essayer chez nous?

.

.
L’idée est de se mesurer entre clubs tout au long de la saison de fin avril à fin août, sur une vingtaine de manches qui se courent chaque week-end.
.
Le principe en est simple. Chaque pilote du club saisit son fichier de vol sur le site de l’OLC ou bien via SeeYou. Le système OLC optimise le vol en recherchant le créneau de 2h30 dans lequel le pilote a parcouru la plus grande distance avec un maximum de trois points de virages, l’altitude de départ devant toujours être inférieure à l’altitude d’arrivée. L’application convertit cette distance en vitesse moyenne et la corrige du handicap du planeur.
.
Pour chaque manche, on additionne ensuite les trois meilleures vitesses obtenues dans chaque club durant le week-end. On aboutit à un classement général des clubs basé sur la somme des points marqués dans chaque manche. Le décompte des points est effectué sur le modèle de la Formule 1 avec un maximum de quinze points pour le premier club, chaque club participant recevant au minimum un point. A l’issue de toutes les manches, le club en tête remporte le titre.
.
Le classement est réalisé sur la France seule mais aussi au niveau mondial. Il est reconnu par la Fédération Aéronautique Internationale et maintenant la FFVV comme étant le «championnat des clubs».
.
Mais au-delà du classement, cette formule encourage le développement du vol à voile dans son sens sportif : 2h30 de course où l’on doit réaliser la meilleure vitesse moyenne ! Le but peut être différent d’un pilote à l’autre : progresser, se mesurer aux autres, voler ensemble, voler vite ou s’entraîner en vue d’une compétition à venir!
.
Résultats de la 9ème manche 2013 en Allemagne
(la page sera bientôt traduite en français)
.
Un des avantages de cette formule est de conserver la possibilité de faire de grands vols pour les pilotes qui le désirent. En effet, le logiciel prend en compte l’ensemble du vol et sélectionne automatiquement les deux heures trente les plus rapides. 700km à 90km/h de moyenne ou 300km à 120km/h, les deux sont possibles dans le même vol…
De plus, un pilote qui ne peut consacrer l’ensemble de sa journée au vol (et qui n’aurait donc aucune chance de voir figurer son vol en tête d’un classement distance) peut utiliser le meilleur créneau météo de la journée pour classer son club à l’OLC League.
Seule contrainte, les vols pris en compte pour le classement doivent être réalisés au départ d’un terrain situé en France (le terrain de départ n’étant pas forcément la base du club du pilote).
.
«L’esprit club» s’en trouve également renforcé. Les retours d’expérience de pays ayant déjà adopté l’OLC League montre que cette formule est un véritable moteur pour l’activité des clubs. Même si la météo s’annonce moyenne, les pilotes viennent voler car ils ont un objectif commun.  Tous les clubs ont leurs chances, même ceux qui ont des journées de vol courtes ou qui ne sont pas toujours favorisés par la météo.
D’un point de vue pratique, les vols doivent être saisis rapidement par les pilotes pour obtenir un classement disponible au plus tard le lundi soir. Ceci renforce l’émulation et l’interactivité. L’optimisation des vols, le calcul des points et le classement sont quant à eux réalisés de manière entièrement automatique. Il suffit de déposer une seule fois son fichier de vol IGC (via le portail web ou directement avec SeeYou) et la performance sera automatiquement calculée pour l’OLC, l’OLC League, la Coupe Hilton, etc.
.
Exemple de vol comptant pour l’OLC League :
.
.
Le classement est accompagné d’articles sur le site internet de l’OLC, articles qui font partie intégrante du système et qui participent à sa réussite. Avant chaque manche, une prévision météo est publiée pour le samedi et le dimanche. Et à l’issue de chaque week-end, quelques clubs rédigent des articles sur les vols, articles accompagnés de photos prises au sol ou en vol.
.
L’Allemagne participe à l’OLC League depuis des années. L’engouement outre-Rhin pour cette compétition interclubs est énorme avec pas moins de trois divisions (30 clubs en première division, 30 en deuxième et le reste des clubs dans la division de qualification). En fin de saison, les derniers clubs de chaque division descendent d’une division, et les meilleurs montent!
.
L’OLC League est une compétition ouverte à tous les pilotes, de tous les clubs de France, avec tous les types de planeurs. C’est un véritable moteur pour le vol à voile sportif, autant pour les pilotes que pour les clubs. Alors, rendez-vous le troisième week-end d’avril pour la première manche du championnat des clubs 2014 !
.
C’est facile, il suffit de se prendre au jeu…
.
Christophe Ruch
.
Liens :
.
- La coupe fédérale sur le portail sport de la FFVV (lien vers la NetCoupe, l’OLC et guide d’inscription) :
.
- Site web de l’OLC : http://www.onlinecontest.org
.
- Lien vers l’OLC vol à voile : http://www.onlinecontest.org/olc-2.0/gliding
.
.
- Résultats OLC League 2013 - Allemagne : http://tinyurl.com/olc-league-2013-allemagne
.
- Résultats OLC league 2014 – France : http://tinyurl.com/olc-league-2014-france
.